J'aurais aimé...

J’aurais aimé Manosque et la Provence comme berceau de mon enfance !
J’aurais aimé séjourner au Paraïs !
J’aurais aimé avoir 20 ans au Contadour pour vivre la grande aventure ! Lire la suite...

vendredi 3 mai 2013

Lure, une étendue de terre sans bornes, ondulée, couleur de perle...


 Montagne de Lure, montagne magique !


" Du haut de Lure, écrit Giono, on voit se déployer toute la Haute Provence magique : tout ce pays de lavande, de ronceraies et de vieux usages, fume, ronfle, gronde, s'aplatit dans le vent".



Le sommet de Lure culmine à 1826m

"J'avais six ou sept ans quand pour la première fois j'entendis parler de cette montagne.(...) Je me répétais à voix haute, Lure ! J'écoutais le son du mot, j'écoutais le mot tinter sur l'écho du mur, et aussitôt, la tête pleine d'herbages le jeu recommençait. Lure ! Je suis allongé, j'écoute : Lure !! Je suis dans les aires un soir de vent, je renifle, Lure ! Me voilà hanté par ce mot. (...) Puis un beau jour je me suis mis en marche. Alors, un beau matin sans rien dire, la colline me haussa sur sa plus belle cime, elle écarta ses chênes et ses pins, et Lure m'apparut au milieu du lointain pays comme une taure dans une litière de brumes bleues.
(...) Les années passent, chaque fois que je le prononce, j'entends qu'il tombe au fond de moi dans une eau endormie, des ondes s'élargissent, des frissons couvent, je suis tout scintillant comme un ruisseau".

Jean Giono, Présentation de Pan



 La montagne de Lure, dont la crête s'étire sur une longueur de cinquante kilomètres, culmine à 1826 m d'altitude. C'est un sommet magique et envoûtant, souvent battu par les vents, même au plus fort de l'été il n'est pas rare de supporter le gilet ! C'est une montagne sauvage et sacrée aux mille visages et mille richesses. Arrivés enfin au sommet, notre peine est vite récompensée, quelle émotion, quel enthousiasme, quel bonheur, on ose à peine regarder, l'idéal est de retarder le moment ou les yeux s'ouvriront sur "l'autre côté"... tellement c'est beau...!
Fréquentée surtout par des randonneurs amoureux de paysages grandioses et du "Hussard sur le toit" , cette zone de paix et de silence impose le respect.



Au Sommet de Lure, un "Caïrn" (1)
Dans Provence, Jean Giono disait :

"On arrive au sommet pour se voir contenu dans un  paysage qui ne peut que pousser au bonheur".

(1) Empilements de pierres édifiés par les bergers ou les randonneurs

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bonjour,
Merci de votre intérêt pour mon blog et Jean Giono.