J'aurais aimé...

J’aurais aimé Manosque et la Provence comme berceau de mon enfance !
J’aurais aimé séjourner au Paraïs !
J’aurais aimé avoir 20 ans au Contadour pour vivre la grande aventure ! Lire la suite...

samedi 22 juin 2013

Deux familles se rencontrent, l'une disparaît, l'autre vole en éclats...


A Élizabeth...

"En premier lieu, nous avons affaire à un  procès de mots..."

Jean Giono, Notes sur l'affaire Dominici(1)


" Je ne dis pas que Gaston D. n'est pas coupable, je dis qu'on ne m'a pas prouvé qu'il l'était."

" C'est Dimanche après-midi, le jury et la cour sont en délibération dans la salle du conseil, je n'aimerais pas être à leur place. Je suis bourrelé de scrupules et plein de doutes. Si je faisais le compte, il y aurait autant de preuves formelles qui démontrent la culpabilité de l'accusé que de preuves formelles qui démontrent son innocence."
Jean Giono, Notes sur l'affaire Dominici


La gendarmerie de Forcalquier, aujourd'hui désaffectée
Ici furent interrogés les protagonistes de l'affaire

Le destin


" Deux familles à plus de 2000 kms l'une de l'autre. Une, en Grande Bretagne, l'autre à la Grand'Terre. Celle de grande Bretagne s'ébranle, traverse la Manche, touche Paris, descend le long de la France, passe à Digne. Simple étape, mais voit une affiche qui annonce une course de taureaux. La famille Anglaise loue des places pour la course de taureaux et poursuit son voyage vers Villefranche, les amis, le soleil, la vie. Ces places louées font revenir trois jours après la famille Anglaise sur ses pas. Elle revient à Digne, assiste à la chienlit dénommée course de taureaux, s'en fatigue vite, s'en va avant la fin, prend la route et va à la grand'Terre. De tout ce temps, l'autre famille étrange mais sans histoire jusque là, cultive ses champs, chasse, pêche et braconne. Nuit d'Août. Les deux familles se rencontrent, l'une disparaît, l'autre vole en éclats. Et les colonnes du temple sont ébranlées."
Jean Giono, Notes sur l'affaire Dominici


Les tombes de la famille Drummond à Forcalquier
Au cimetière de Forcalquier, côte à côte, les tombes de Sir Jack Drummond, Lady Anne Drummond et  de la petite Elizabeth âgée de 10 ans.
Les Drummond sont enterrés dans une concession à perpétuité offerte par la mairie de Forcalquier. 
Des mains anonymes y déposent encore aujourd'hui des fleurs.
Source internet



Ifs sculptés au cimetière de Forcalquier
Classé depuis 1946, le cimetière de Forcalquier date de 1835, c'est un magnifique labyrinthe d'architectures végétales composé d'ifs taillés et percés d'ouvertures étroites donnant sur les divisions. Le cimetière offre la plus grande concentration d'ifs du territoire français.
Source internet



(1) à lire :
Jean Giono, Notes sur l'Affaire Dominici, suivies d'un essai sur le caractère des personnages - Editions Gallimard NRF

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bonjour,
Merci de votre intérêt pour mon blog et Jean Giono.