J'aurais aimé...

J’aurais aimé Manosque et la Provence comme berceau de mon enfance !
J’aurais aimé séjourner au Paraïs !
J’aurais aimé avoir 20 ans au Contadour pour vivre la grande aventure ! Lire la suite...

samedi 23 novembre 2013

Quand on arrive à Banon...


Banon, le village aux 1000 000 livres, le village des fromages, le village des "brindilles" et le village d'Elzéard Bouffier...


" C'est après Vachères qu'on attaque la dernière montée vers Banon. La route grimpe avec une régularité désespérante (...) L arrivée à Banon surprend. A la sortie d'un ravin, comme on s'y attendait le moins, la vue sur le bourg se dégage soudain. Ses maisons apparaissent groupées au pied des reliefs marqués. Alors, comme dit le texte : "On trottera un petit quart d'heure dans une molle cuvette ou la terre s'est affaissée sous le poids d'un couvent et de 50 maisons, et on trouvera Banon"
Dominique Le Brun - Le bâton de Colline (1)

Banon

"C'est le plateau d'Albion (...) au delà de ce plateau coule la Durance, entre Sisteron et Mirabeau. Sur les pentes qui font face à la vallée de la Durance est Banon."
Jean Giono - Provence

Banon
"C'est au village que les travaux et les jours ont toute leur noblesse"

"Quand le courrier de Banon passe à Vachères, c'est toujours dans les midi...On a beau partir plus tard de Manosque, les jours où les pratiques font passer l'heure, quand on arrive à Vachères, c'est toujours midi!
Réglé comme une horloge!
C'est embêtant au fond, d'être là au même moment tous les jours!"
Jean Giono - Regain



Porte à mâchicoulis du XIV siècle
"Je recommande aux voyageurs de monter vers le haut de la vieille ville ou pointe le clocher de l'église, ce faisant on saluera au passage la plaque Elzéard Bouffier, le héros modeste et magnifique de "l'homme qui plantait des arbres"."
Dominique Le Brun - le bâton de colline

Église désaffectée en haut du village

Maison qu'a habité Jean Giono pendant la guerre (façade verte)

Jean Giono, lisant Marianne dans les rue de Banon
(source album La Pléiade)


Et maintenant quelques curiosités locales et gourmandises pour vous donner envie de faire le détour par Banon lors de vos prochaines escapades...!!

la librairie "Le Bleuet"
Elle se situe dans une vieille maison du village, sur plusieurs étages se sont des milliers d'ouvrages, un dédale de couloirs, d'escaliers et de petites pièces qui regorgent de trésors! Suite à des difficultés financières, la librairie vient heureusement de trouver un repreneur.

Super Banon, fromages et produits de pays

Le fromage de chèvre de Banon, est avec la Lavande une production locale, il possède le label AOC.
C'est un petit fromage rond, savoureux qui pèse environ 100 grammes.



Le célèbre fromage de Banon
Après une période d'affinage, le fromage de chèvre est plié dans des feuilles de châtaignier, il y développera les arômes spécifiques au Banon. 
Il existe aussi à Banon toute une déclinaison de fromages, alors régalez vous !!


L'épicerie-charcuterie "La brindille Melchio" l'art du bien manger
C'est une charcuterie à l'ancienne de père en fils aux saveurs de la Provence.
Miels, confitures, fromages, épeautre, farine, biscuits, pâtés de toutes sortes y sont proposés.



La Brindille, c'est la spécialité de Monsieur Melchio, c'est une fine saucisse sèche qui se déguste en petits morceaux, à l'apéritif par exemple !
Elle se décline en de nombreux parfums et peut vous être expédiée. 
Pour commander : www.charcuterie-melchio.fr


Un Pastis bien frais au café de l'union...l'heure de l'apéritif

Quand Pierre Magnan partait de Manosque à vélo pour rejoindre Jean Giono au Contadour :

" Je parviens à Banon vers midi. Je m'offre à l'hôtel un repas plantureux ou je laisse la moitié des 20 francs du patron. Je reprends plein d'entrain, mais les jambes coupées, le chemin du Contadour."
Pierre Magnan - Pour saluer Giono


L'hôtel restaurant Les Voyageurs, une bonne table,
Une belle terrasse et de beaux plateaux de fromages
Ou encore quand il prenait le car pour la même destination :

" A ce régime, quatre heures de car pour trente cinq kilomètres, nous arriverons à Banon, Hôtel des voyageurs, comme le clocher sonne quatre heures. Nous nous entasserons à six dans le taxi de Martel le garagiste, nos sacs sur les genoux."
Pierre Magnan - Pour saluer Giono (2)


A recommander aussi à Banon, la Boulangerie et ses délicieux sandwichs au fromage de chèvre, pour se restaurer lorsque l'on part en randonnée sur le plateau du Contadour et la Boucherie des Alpes et son étal si appétissant, toutes deux situées sur la place de la République. De quoi se régaler donc !!


Pour terminer cette belle promenade ensoleillée, une petite carte postale de... Banon !!




 A lire :
(1) Le Bâton de Colline de Dominique Le Brun, de belles randonnées pour pénétrer  différemment dans l'univers  et l'oeuvre de Jean Giono.
(2) Pour Saluer Giono de Pierre Magnan, un magnifique hommage à l'écrivain, une approche intime et pleine de tendresse et de beaux moments, notamment sur l'épisode du Contadour.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bonjour,
Merci de votre intérêt pour mon blog et Jean Giono.