J'aurais aimé...

J’aurais aimé Manosque et la Provence comme berceau de mon enfance !
J’aurais aimé séjourner au Paraïs !
J’aurais aimé avoir 20 ans au Contadour pour vivre la grande aventure ! Lire la suite...

dimanche 21 avril 2013

"Le soleil n'est jamais aussi beau qu'un jour ou l'on se met en route"...

 La ronde des bergeries de pierres sèches







"Enfin, à travers les petits arbres, Angelo aperçut une bergerie, ses murs étaient couleur de pains et elle était couverte de lauzes, qui sont d'énormes pierres plates très lourdes. Angelo tourna dans le chemin ; Il pensait trouver là un peu d'eau pour le cheval. La bergerie dont les murs étaient arc-boutés comme ceux des églises et des fortins, n'avait absolument pas de fenêtres et, comme elle tournait le dos à la route, on ne voyait pas non plus de porte". 
Jean Giono, Le hussard sur le toit



Partons pour cette randonnée dont le départ se situe au bout de la route du Contadour sur l'aire de l'Auberge de Tinette.


Le Jas des terres du Roux
Quatre murailles de pierres sèches font du Jas des terres du Roux un refuge contre le froid. Il est bâti dehors comme une forteresse avec de hauts murs contre les deux ennemis, le grand vent et le grand soleil. Ces murs sont hauts pour abriter de l'un, et très épais avec de petites fenêtres pour abriter de l'autre ! Et ceci afin de garder un peu de fraîcheur bienfaisante sous le soleil de l'été.
Source internet

Le Jas des Agneaux

En direction du sommet du Larran (1379m) nous découvrons le Jas des Agneaux, en bien mauvais état! Des tôles ondulées et des tuiles au sol ont dû servir de toiture. Il se dit que c'est le lieu de tournage de film de Jean Giono "Crésus" en 1960,  ce n'est pas le lieu exact, celui-ci est situé à quelques centaines de mètres sur cet immense plateau battu par les vents.
Source internet


La bergerie des Fraches


Voici la bergerie des fraches, il ne reste de cet ouvrage que les murs et les arches supportant le toit, on utilisait à l'époque des cintres en bois, on y posait des pierres plates sur leur tranchant jusqu'à former l'arche, ensuite on rajoutait la pierre centrale qui servait de clé de voute et le tout tenait par la seule force de gravité (opposée à la force des murs).
Source internet


La bergerie tunnel


Cette belle randonnée se termine avec un dernier édifice, c'est une bergerie tunnel, toute en longueur (20m) avec une toiture en mauvais état, mais cependant accueillante à l'intérieur, il a fallu la construire avec un coffrage en bois que l'on déplaçait vers le fond au fur et à mesure de la construction.
Source internet



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bonjour,
Merci de votre intérêt pour mon blog et Jean Giono.